Livre d'Urantia - Fascicule 38. Esprits tutélaires de : l’univers local

(UF-FRE-001-2014-2)

Livre d'Urantia   

Prt II: L’Univers Local

Fascicule 38. Esprits tutélaires de : l’univers local



Fascicule 38. Esprits tutélaires de : l’univers local

38:0.1 (418.1) LES personnalités de l’Esprit Infini se divisent en trois ordres distincts. L’impétueux apôtre l’avait compris lorsqu’il écrivit au sujet de Jésus « qui est allé au ciel, à la droite de Dieu, anges, autorités et puissances lui étant soumis ». Les anges sont les esprits tutélaires du temps ; les autorités sont l’armée de messagers de l’espace ; les puissances sont les personnalités supérieures de l’Esprit Infini.

38:0.2 (418.2) À l’instar des supernaphins dans l’univers central et des seconaphins dans un superunivers, les séraphins, avec les chérubins et sanobins associés, constituent le corps angélique d’un univers local.

38:0.3 (418.3) Les séraphins ont un prototype assez uniforme. D’un univers à un autre et dans les sept superunivers, ils présentent un minimum de variations. Parmi tous les êtres personnels du type spirituel, ce sont eux qui se rapprochent le plus d’un type standard. Leurs divers ordres constituent le corps des ministres expérimentés et ordinaires des créations locales.

1. Origine des séraphins

38:1.1 (418.4) Les séraphins sont créés par l’Esprit-Mère de l’univers. Ils ont été projetés en formations unitaires de 41 472 à la fois, depuis les époques primitives de Nébadon où les « modèles d’anges » et certains archétypes angéliques furent créés. Le Fils Créateur et la représentante de l’Esprit Infini dans l’univers collaborent dans la création d’un grand nombre de Fils et d’autres personnalités de l’univers. Quand leur effort conjugué a produit tous ses fruits, le Fils entreprend la création des Fils Matériels, les premières créatures sexuées, tandis que l’Esprit-Mère de l’Univers s’engage concurremment dans son premier effort solitaire de reproduction d’esprits. C’est ainsi que commence la création des armées séraphiques d’un univers local.

38:1.2 (418.5) Ces ordres angéliques sont projetés à l’époque où l’on dresse les plans pour l’évolution des créatures volitives mortelles. La création des séraphins date du moment où l’Esprit-Mère de l’Univers atteint une personnalité relative, non comme coordonnée ultérieure du Maitre Fils, mais comme assistante créative initiale du Fils Créateur. Avant cet évènement, les séraphins en service dans Nébadon étaient temporairement prêtés par un univers voisin.

38:1.3 (418.6) La création périodique des séraphins se poursuit encore aujourd’hui ; l’univers de Nébadon est encore en construction. L’Esprit-Mère ne cesse jamais son activité créative dans un univers en voie de croissance et de perfectionnement.

2. Natures angéliques

38:2.1 (419.1) Les anges n’ont pas de corps matériels, mais sont des êtres bien précis et distincts les uns des autres. Ils sont de nature et d’origine spirituelles. Bien qu’invisibles aux mortels, ils vous perçoivent tels que vous existez dans la chair, sans l’aide de transformateurs ni de traducteurs. Ils comprennent intellectuellement le mode de vie des mortels et partagent tous les sentiments et les émotions non sensuels des hommes. Ils apprécient vos efforts en musique, en art et en humour véritable, et y prennent grand plaisir. Ils se rendent pleinement compte de vos luttes morales et de vos difficultés spirituelles. Ils aiment beaucoup les êtres humains, et il ne peut résulter que du bien de vos efforts pour les comprendre et les aimer.

38:2.2 (419.2) Bien que les séraphins soient des êtres affectueux et compatissants, ils ne sont pas des créatures à émotions sexuelles. Ils ressemblent beaucoup à ce que vous serez sur les mondes des maisons où « l’on ne se marie pas et où l’on n’est pas donné en mariage, mais où l’on est comme les anges des cieux ». Car tous ceux qui « seront estimés dignes d’atteindre les mondes des maisons ne se marient pas et ne sont pas donnés en mariage, et ils ne meurent plus, car ils sont égaux aux anges ». Néanmoins, en parlant à des créatures sexuées, nous avons l’habitude d’appeler fils de Dieu les êtres qui descendent plus directement du Père et du Fils, et d’employer le terme filles de Dieu en nous référant aux enfants de l’Esprit. C’est pourquoi les anges sont communément désignés par des pronoms féminins sur les planètes où la vie est sexuée.

38:2.3 (419.3) Les séraphins sont créés de manière à pouvoir fonctionner à la fois sur le niveau spirituel et sur le niveau matériel. Rares sont les champs d’activités spirituelles ou morontielles fermés à leurs services. Les anges ne sont pas très éloignés des hommes quant à leur statut personnel, mais, dans certaines performances fonctionnelles, ils les transcendent de loin. Ils possèdent bien des pouvoirs qui dépassent considérablement la compréhension humaine, par exemple : Il vous a été dit que « les cheveux mêmes de votre tête sont comptés », et il est vrai qu’ils le sont, mais un séraphin ne passe pas son temps à les compter et à tenir à jour leur nombre corrigé. Les anges possèdent des pouvoirs innés et automatiques (c’est-à-dire automatiques dans la mesure où vous pourriez les percevoir) pour connaitre de telles choses. Vous considèreriez, en vérité, un séraphin comme un prodige mathématique. C’est pourquoi de nombreuses tâches, qui seraient formidables pour des mortels, sont accomplies avec une extrême aisance par des séraphins.

38:2.4 (419.4) Les anges vous sont supérieurs en statut spirituel, mais ne sont ni vos juges ni vos accusateurs. Quelles que soient vos fautes, « les anges, bien qu’ils soient plus grands en pouvoir et en puissance, ne portent aucune accusation contre vous ». Les anges ne jugent pas l’humanité, et les mortels individuels ne devraient pas non plus condamner d’avance leurs compagnons.

38:2.5 (419.5) Vous avez raison d’aimer les anges, mais il ne faudrait pas les adorer ; ils ne sont pas des objets de culte. Lorsque votre prophète « tomba en adoration aux pieds de l’ange », le grand séraphin Loyalatia lui dit : « Veille à ne pas faire cela. Je suis un serviteur comme toi et ceux de ta race, qui ont tous reçu le commandement d’adorer Dieu. »

38:2.6 (419.6) Les dons naturels et de personnalité des séraphins ne dépassent que très légèrement ceux des races mortelles sur l’échelle de l’existence des créatures. En vérité, après être délivrés de la chair, vous leur ressemblerez beaucoup. Sur les mondes des maisons, vous commencerez à apprécier les séraphins et vous jouirez de leur compagnie sur les sphères des constellations, tandis que sur Salvington ils partageront avec vous leurs lieux de repos et d’adoration. Dans toute l’ascension morontielle et l’ascension spirituelle subséquente, votre fraternité avec les séraphins sera idéale et votre camaraderie magnifique.

3. Anges non révélés

38:3.1 (420.1) Dans tous les domaines de l’univers local fonctionnent de nombreux ordres d’êtres spirituels non révélés aux mortels, parce qu’ils n’ont aucune relation avec le plan évolutionnaire d’ascension au Paradis. Dans le présent fascicule, le mot « ange » est employé à dessein pour désigner restrictivement les descendants séraphiques et associés de l’Esprit-Mère de l’Univers qui s’occupent si largement de mettre en œuvre le plan de survie des mortels. Six autres ordres d’êtres apparentés, les anges non révélés, servent dans l’univers local sans être aucunement reliés aux activités universelles concernant l’ascension au Paradis des mortels évolutionnaires. Ces six groupes angéliques associés ne sont jamais appelés séraphins ni mentionnés comme esprits tutélaires. Ces personnalités sont entièrement occupées aux affaires administratives et autres de Nébadon, qui n’ont aucun rapport avec la carrière progressive des hommes pour s’élever spirituellement et atteindre la perfection.

4. Les mondes séraphiques

38:4.1 (420.2) Dans le circuit de Salvington, les sept sphères primaires du neuvième groupe sont les mondes des séraphins. Chacun de ces mondes a six satellites tributaires où se trouvent les écoles spéciales consacrées à toutes les phases de l’entrainement séraphique. Bien que les séraphins aient accès à tous les quarante-neuf mondes qui forment ce groupe de sphères de Salvington, ils n’occupent à titre privé que le premier amas de sept. Les six autres groupes sont occupés par les six ordres d’associés angéliques non révélés sur Urantia. Chacun de ces groupes entretient un quartier général sur l’un des six mondes primaires et exerce des activités spécialisées sur ses six satellites tributaires. Chaque ordre angélique a libre accès à tous les mondes de ces sept groupes diversifiés.

38:4.2 (420.3) Ces mondes-sièges font partie des magnifiques royaumes de Nébadon. Les domaines séraphiques sont caractérisés à la fois par la beauté et l’étendue. Chaque séraphin y a un vrai foyer, et « foyer » signifie le domicile de deux séraphins ; ils vivent par paires.

38:4.3 (420.4) Sans être mâle et femelle comme les Fils Matériels et les membres des races mortelles, les séraphins sont positifs et négatifs. Dans la majorité des affectations, il faut deux anges pour accomplir la tâche. Quand ils ne sont pas encircuités, ils peuvent travailler seuls et, quand ils sont stationnaires, ils peuvent également se passer de leur complément. Ils conservent généralement leur complément originel, mais pas nécessairement. Ces associations sont primordialement nécessitées par la fonction ; elles ne sont pas caractérisées par une émotion sexuelle, bien qu’elles soient extrêmement personnelles et vraiment affectueuses.

38:4.4 (420.5) En dehors de leurs foyers désignés, les séraphins ont également des quartiers généraux de groupes, de compagnies, de bataillons et d’unités. Ils s’assemblent tous les mille ans pour des réunions et y sont tous présents conformément à l’époque de leur création. Si un séraphin porte des responsabilités qui lui interdisent de quitter sa charge, il alterne avec son complément pour assister à la réunion et se fait remplacer par un séraphin né à une autre date. Chacun des partenaires séraphiques assiste donc à au moins une réunion sur deux.

5. L’entrainement séraphique

38:5.1 (420.6) Les séraphins passent le premier millénaire de leur existence comme observateurs non commissionnés sur Salvington et ses mondes-écoles associés. Ils passent le second millénaire sur les mondes séraphiques du circuit de Salvington. Leur école centrale de formation est maintenant dirigée par les cent-mille premiers séraphins de Nébadon, avec à leur tête l’ange originel ou premier-né de cet univers local. Le premier groupe créé des séraphins de Nébadon fut éduqué par un corps de mille séraphins venus d’Avalon. Nos anges furent ultérieurement enseignés par leurs propres séniors. Les Melchizédeks jouent aussi un grand rôle dans l’éducation et la formation de tous les anges de l’univers local – séraphins, chérubins et sanobins.

38:5.2 (421.1) À la fin de leur période de formation sur les mondes séraphiques de Salvington, les séraphins sont mobilisés dans les groupes et unités classiques de l’organisation des anges, et sont affectés à l’une des constellations. Ils ne sont pas encore commissionnés comme esprits tutélaires, bien qu’ils soient déjà bien au courant des phases précommissionnées de la formation angélique.

38:5.3 (421.2) Les séraphins débutent comme esprits tutélaires en servant comme observateurs sur les mondes évolutionnaires les moins évolués. Après cette expérience, ils reviennent sur les mondes associés du siège de leur constellation d’affectation pour commencer leurs études supérieures et plus particulièrement se préparer à servir dans quelque système local particulier. À la suite de cette éducation générale, ils sont promus au service de l’un des systèmes locaux. Nos séraphins complètent leur entrainement sur les mondes architecturaux associés à la capitale d’un système de Nébadon et sont commissionnés comme esprits tutélaires du temps.

38:5.4 (421.3) Une fois commissionnés, les séraphins peuvent être envoyés en mission n’importe où dans Nébadon et même dans Orvonton. Leur travail dans l’univers n’a ni entraves ni limitations. Ils sont étroitement associés aux créatures matérielles des mondes et sont toujours au service des ordres inférieurs de personnalités spirituelles, établissant le contact entre ces êtres du monde de l’esprit et les mortels des royaumes matériels.

6. L’organisation séraphique

38:6.1 (421.4) Après leur second millénaire de séjour au quartier général séraphique, les séraphins sont organisés, sous le commandement d’un chef, par groupes de douze (12 paires, 24 séraphins) et douze de ces groupes constituent une compagnie (144 paires, 288 séraphins) qui est commandée par un conducteur. Douze compagnies sous les ordres d’un commandant constituent un bataillon (1 728 paires ou 3 456 séraphins), et douze bataillons sous les ordres d’un directeur forment une unité séraphique (20 736 couples ou 41 472 individus). Enfin douze unités soumises au commandement d’un superviseur constituent une légion comptant 248 832 couples ou 497 664 individus. Dans le jardin de Gethsémani, Jésus y fit allusion la nuit où il dit : « Même maintenant je peux prier mon Père, et il me fournira aussitôt plus de douze légions d’anges. »

38:6.2 (421.5) Une phalange comprend douze légions d’anges et compte 2 985 984 couples ou 5 971 968 individus, et douze de ces phalanges (35 831 808 couples ou 71 663 616 individus) constituent la plus grande organisation opérationnelle de séraphins, une armée angélique. Une phalange séraphique est commandée par un archange ou par quelque autre personnalité de statut coordonné, tandis que les armées angéliques sont dirigées par les Brillantes Étoiles du Soir ou par d’autres lieutenants immédiats de Gabriel. Et Gabriel est le « commandant suprême des armées du ciel », le chef exécutif du Souverain de Nébadon, le « Seigneur Dieu des armées ».

38:6.3 (421.6) Depuis l’effusion de Micaël sur Urantia, et bien qu’ils servent sous la supervision directe de l’Esprit Infini tel qu’il est personnalisé sur Salvington, les séraphins et tous les autres ordres de l’univers local sont soumis à la souveraineté du Maitre Fils. Même lorsque Micaël naquit de la chair sur Urantia, un message télédiffusé fut envoyé du superunivers dans tout Nébadon pour proclamer : « Que tous les anges l’adorent. » Les anges de toutes les catégories sont soumis à sa souveraineté ; ils font partie du groupe qui a été dénommé « ses anges puissants ».

7. Chérubins et sanobins

38:7.1 (422.1) Dans toutes leurs dotations essentielles, les chérubins et sanobins sont similaires aux séraphins. Ils ont la même origine, mais pas toujours la même destinée. Ils sont magnifiquement intelligents, merveilleusement efficaces, touchants d’affection et presque humains. Ils représentent l’ordre angélique le plus humble, donc d’autant plus proche parent des types humains les plus avancés des mondes évolutionnaires.

38:7.2 (422.2) Les chérubins et sanobins sont associés par inhérence et fonctionnellement unis. Les uns sont des personnalités d’énergie positive, les autres d’énergie négative. Le déflecteur de droite, ou ange chargé positivement, est le chérubin – la personnalité sénior ou contrôlante. Le déflecteur de gauche, ou ange chargé négativement, est le sanobin – le complément d’être. Les fonctions solitaires de chaque type d’ange sont fort limitées, et c’est pourquoi ils servent habituellement par paires. Lorsqu’ils servent indépendamment de leurs directeurs séraphiques, ils dépendent plus que jamais de leur contact mutuel et fonctionnent toujours ensemble.

38:7.3 (422.3) Les chérubins et les sanobins sont les aides fidèles et efficaces des ministres séraphiques, et les sept ordres de séraphins ont tous à leur disposition ces assistants subordonnés. Les chérubins et sanobins servent pendant des âges en cette qualité, mais n’accompagnent pas les séraphins dans leurs missions hors des frontières de l’univers local.

38:7.4 (422.4) Les chérubins et sanobins sont les travailleurs spirituels courants sur les mondes individuels des systèmes. En cas d’urgence ou pour des affectations non personnelles, ils peuvent servir à la place d’un couple séraphique, mais ils ne fonctionnent jamais, même temporairement, comme anges accompagnateurs d’êtres humains ; cette fonction est un privilège exclusif des séraphins.

38:7.5 (422.5) Quand ils sont affectés à une planète, les chérubins entrent dans les cours locaux d’éducation, y compris ceux où l’on étudie les mœurs et les langages planétaires. Les esprits tutélaires du temps sont tous bilingues ; ils parlent la langue de leur univers local d’origine et celle de leur superunivers natal. En étudiant dans les écoles des royaumes, ils apprennent d’autres langues. Comme les séraphins et tous les autres ordres d’êtres spirituels, les chérubins et les sanobins s’efforcent continuellement de s’améliorer. Seuls des êtres tels que les subordonnés chargés de contrôler le pouvoir et d’orienter l’énergie sont incapables de progrès. Toutes les créatures douées d’une volition de personnalité actuelle ou potentielle recherchent de nouveaux aboutissements.

38:7.6 (422.6) Les chérubins et sanobins sont par nature très proches du niveau morontiel d’existence, et ils font preuve d’un maximum d’efficacité dans le travail marginal des domaines physique, morontiel et spirituel. Ces enfants de l’Esprit-Mère de l’Univers local sont caractérisés par la présence de « quatrièmes créatures », d’une manière très semblable aux Servites de Havona et aux commissions de conciliation. Chaque quatrième chérubin et chaque quatrième sanobin sont quasi matériels ; ils se rapprochent très nettement du niveau morontiel d’existence.

38:7.7 (422.7) Ces quatrièmes créatures angéliques sont d’un grand secours pour les séraphins dans les phases plus matérielles de leurs activités planétaires et universelles. Ces chérubins morontiels accomplissent aussi de nombreuses tâches marginales indispensables sur les mondes morontiels d’entrainement et sont affectés en grand nombre au service des Compagnons de la Morontia. Par rapport aux sphères morontielles, ils représentent à peu près l’équivalent des créatures médianes par rapport aux planètes évolutionnaires. Sur les mondes habités, ces chérubins morontiels travaillent fréquemment en liaison avec les créatures médianes. Chérubins et créatures médianes forment des ordres de créatures nettement séparés. Ils ont des origines dissemblables, mais font preuve d’une grande similitude de nature et de fonctions.

8. Évolution des chérubins et des sanobins

38:8.1 (423.1) De nombreuses voies de service progressif sont ouvertes aux chérubins et aux sanobins pour rehausser leur statut, lequel peut encore être élevé par l’embrassement de la Divine Ministre. Il y a trois grandes classes de chérubins et de sanobins en ce qui concerne leur potentiel évolutionnaire :

38:8.2 (423.2) 1. Candidats à l’ascension. Ces êtres sont par nature candidats au statut séraphique. Les chérubins et sanobins de cet ordre sont brillants, bien que leurs dons naturels n’égalent pas ceux des séraphins. Il leur est toutefois possible d’atteindre, par application et par expérience, le plein statut séraphique.

38:8.3 (423.3) 2. Chérubins de la phase médiane. Tous les chérubins et sanobins ne possèdent pas un potentiel d’ascension égal. Les chérubins de la phase médiane sont des êtres des créations angéliques limités par inhérence. La plupart d’entre eux resteront chérubins et sanobins, bien que les individus les plus doués puissent parvenir à un service séraphique restreint.

38:8.4 (423.4) 3. Chérubins morontiels. Ces « quatrièmes créatures » des ordres angéliques conservent toujours leurs caractéristiques quasi matérielles. Ils continueront comme chérubins et sanobins avec une majorité de leurs frères de la phase médiane, en attendant la factualisation complète de l’Être Suprême.

38:8.5 (423.5) Alors que le deuxième et le troisième groupes sont quelque peu limités en potentiel de croissance, les candidats à l’ascension peuvent atteindre les hauteurs du service séraphique universel. Nombre des chérubins les plus expérimentés du premier groupe sont attachés aux gardiens séraphiques de la destinée et placés ainsi en ligne directe pour s’élever au statut d’Éducateurs des Mondes des Maisons lorsque leurs séniors séraphiques les abandonneront. Les gardiens de la destinée n’ont plus de chérubins et de sanobins pour les aider lorsque leurs pupilles mortels ont atteint la vie morontielle. Et, quand d’autres types de séraphins évolutionnaires reçoivent l’autorisation de se rendre sur Séraphington et au Paradis, il leur faut abandonner leurs anciens subordonnés en sortant des frontières de Nébadon. Ces chérubins et sanobins ainsi abandonnés sont généralement étreints par l’Esprit-Mère de l’univers, ce qui les met au niveau d’un Éducateur des Mondes des Maisons dans l’obtention du statut séraphique.

38:8.6 (423.6) Les chérubins et sanobins étreints une fois par l’Esprit-Mère servent longtemps comme Éducateurs des Mondes des Maisons sur les sphères morontielles, depuis la moins évoluée jusqu’à la plus haute. Lorsque leur corps assemblé sur Salvington comporte trop de recrues, la Radieuse Étoile du Matin convoque ces fidèles serviteurs des créatures du temps à paraitre en sa présence. Ils prêtent le serment de transformation de personnalité, sur quoi l’Esprit-Mère de l’Univers étreint de nouveau, par groupes de sept mille, ces chérubins et sanobins séniors et avancés. Ils sortent alors de cette seconde étreinte comme séraphins qualifiés. Désormais, la pleine et complète carrière d’un séraphin, avec toutes ses possibilités paradisiaques, est ouverte à ces chérubins et sanobins nés une seconde fois. Ces anges peuvent être affectés à un mortel comme gardiens de la destinée ; si leur pupille mortel atteint la survie, ils deviennent éligibles pour être promus à Séraphington et aux sept cercles d’aboutissement séraphique, et même pour entrer au Paradis et au Corps de la Finalité.

9. Les créatures médianes

38:9.1 (424.1) Les créatures médianes ont une triple classification. Elles sont classées à juste titre avec les Fils ascendants de Dieu ; elles sont factuellement groupées avec les ordres de citoyenneté permanente, mais fonctionnellement comptées avec les esprits tutélaires du temps, à cause de leur association intime et effective avec les armées angéliques au service des mortels sur les mondes individuels de l’espace.

38:9.2 (424.2) Ces créatures uniques apparaissent sur la majorité des mondes habités, et on les trouve toujours sur les planètes décimales comme Urantia où se font les expériences de vie. Les médians sont de deux types – primaire et secondaire – et apparaissent au moyen des techniques suivantes :

38:9.3 (424.3) 1. Médians primaires. Ils forment le groupe le plus spirituel et un ordre quelque peu standardisé. Ces êtres dérivent uniformément des mortels ascendants modifiés appartenant à l’état-major des Princes Planétaires. Le nombre des créatures médianes primaires est toujours de cinquante-mille, et nulle planète bénéficiant de leur ministère n’en a davantage.

38:9.4 (424.4) 2. Médians secondaires. Ils forment le groupe le plus matériel de ces créatures, et leur nombre varie considérablement sur les différents mondes, bien que la moyenne soit voisine de cinquante-mille. Ils dérivent par des voies diverses des élévateurs biologiques planétaires, les Adams et les Èves, ou de leur descendance immédiate. Il n’existe pas moins de vingt-quatre techniques pour la production des médians secondaires sur les mondes évolutionnaires de l’espace. Leur mode d’origine sur Urantia fut inhabituel et extraordinaire.

38:9.5 (424.5) Aucun de ces deux groupes ne provient d’un accident de l’évolution ; ils sont tous deux des éléments essentiels dans les plans prédéterminés des architectes de l’univers. Leur apparition au moment opportun sur les mondes en évolution concorde avec les projets originels et les plans de développement des Porteurs de Vie superviseurs.

38:9.6 (424.6) Les médians primaires reçoivent leur énergie intellectuelle et spirituelle par la technique angélique, et leur statut intellectuel est uniforme. Les sept esprits-mentaux adjuvats n’entrent pas en contact avec eux. Seuls le sixième et le septième, l’esprit d’adoration et l’esprit de sagesse, sont capables d’apporter leur ministère au groupe secondaire.

38:9.7 (424.7) Les médians secondaires reçoivent leur énergie physique par la technique adamique et sont spirituellement encircuités par la technique séraphique : ils sont dotés intellectuellement du type de mental de transition morontielle. Ils se divisent physiquement en quatre types, spirituellement en sept ordres, et intellectuellement en douze niveaux selon leur sensibilité au ministère conjoint des deux derniers esprits adjuvats et au mental morontiel. Ces variantes déterminent leurs différences d’activité et d’affectation planétaire.

38:9.8 (424.8) Les médians primaires ressemblent plus à des anges qu’à des mortels ; les ordres secondaires sont beaucoup plus proches des êtres humains. Chacun d’eux apporte une aide inestimable à l’autre dans l’exécution de leurs multiples tâches planétaires. Les ministres primaires peuvent établir une liaison coopérative à la fois avec les contrôleurs d’énergie morontielle et spirituelle, et avec les agents qui mettent en circuit le mental. Le groupe secondaire ne peut établir de liaison de travail qu’avec les contrôleurs physiques et les manipulateurs des circuits matériels. Mais, du fait que chaque groupe de médians peut établir un parfait synchronisme de contact avec l’autre, ils peuvent pratiquement utiliser tous deux la totalité de la gamme d’énergies allant du pouvoir physique brut des mondes matériels, passant par les phases transitionnelles d’énergie universelles, et jusqu’aux forces supérieures de réalité d’esprit des royaumes célestes.

38:9.9 (425.1) Le vide entre le monde matériel et le monde spirituel est parfaitement comblé par la série d’associations : homme mortel, médian secondaire, médian primaire, chérubin morontiel, chérubin de phase médiane et séraphin. Dans l’expérience personnelle d’un mortel individuel, il est indubitable que ces divers niveaux sont plus ou moins unifiés par le divin Ajusteur de Pensée qui leur donne une signification personnelle par ses agissements non observés et mystérieux.

38:9.10 (425.2) Sur les mondes normaux, les médians primaires maintiennent leur service en tant que corps de renseignements et hôtes célestes pour le compte du Prince Planétaire, tandis que les ministres secondaires continuent leur coopération avec le régime adamique pour faire avancer la cause de la civilisation planétaire progressive. Lorsque le Prince Planétaire fait défaut et que le Fils Matériel échoue, comme ce fut le cas sur Urantia, les créatures médianes deviennent les pupilles du Souverain de Système et servent sous la direction du conservateur en charge de la planète. Mais il n’y a que trois autres mondes dans le système de Satania où ces êtres opèrent en un seul groupe sous un commandement unifié comme le font les ministres médians unis d’Urantia.

38:9.11 (425.3) Pour les médians tant primaires que secondaires, le travail planétaire est varié et diversifié sur les nombreux mondes individuels d’un univers, mais, sur les planètes normales et moyennes, leurs activités sont très différentes des devoirs qui occupent leur temps sur des sphères isolées comme Urantia.

38:9.12 (425.4) Les médians primaires sont les historiens de la planète qui, depuis l’arrivée du Prince Planétaire jusqu’à l’âge où la lumière et la vie sont ancrées, élaborent les spectacles et préparent les descriptions de l’histoire planétaire pour les expositions des planètes sur les mondes-sièges systémiques.

38:9.13 (425.5) Les Médians restent pendant de longues périodes sur un monde habité, mais, s’ils sont fidèles à leur mission, leurs services au long des âges pour maintenir la souveraineté du Fils Créateur finiront très certainement par être pris en considération. Ils recevront la récompense qui leur est due pour leur patient ministère auprès des mortels matériels sur leur monde du temps et de l’espace. Tôt ou tard, toutes les créatures médianes accréditées seront enrôlées dans les rangs des Fils ascendants de Dieu, et dument engagées dans la longue aventure d’ascension au Paradis en compagnie de ces mêmes mortels d’origine animale, leurs frères terrestres, qu’ils ont si soigneusement protégés et si efficacement servis pendant leur long séjour planétaire.

38:9.14 (425.6) [Présenté par un Melchizédek agissant sur requête du Chef des Armées Séraphiques de Nébadon.]





Back to Top